Chantilly de karité « Malabardises »

J’ai enfin fini mon lait pour le corps de chez Burt’s Bees que j’avais en test ; non seulement je suis longue pour ce genre de produits mais en plus ça me saoule de me tartiner mais là je l’ai vraiment apprécié. Il est parfait pour le printemps et l’été mais je sens déjà le froid revenir et je préfère anticiper pour ma peau de croco. En prime j’ai eu un souci avec ma peau : aux zones de frottements tels que les aisselles et sous les seins ma peau a changé de coloration, aurait comme brûlé et apparemment ce serait un souci de PH. J’ai stoppé les savons homemade (qui ont pourtant un PH tout à fait correct de 8 ou 9 pour tous ceux que j’ai fait) quelques jours histoire de voir si ça changeait quelque chose.

J’ai suivi le conseil d’un membre de ma famille en testant le gel douche Cadum le temps de ma pause savon. BEURK ! BEURK et méga BEURK. Pour la peau de cette personne, il était parfait, mais sans doute cette personne n’avait jamais essayé autre chose que son gel douche pourtant surgras. Je lui avais offert des savons, qu’elle n’a jamais utilisé. Mais sur moi, HORREUR ! le retour de la peau sèche, des gratouillis et de mon pire ennemi : la méga peau de croco qui blanchit quand on griffe. Du coup, je suis repassée à un gel douche bio et j’ai eu la même chose. Au final je suis repassée à mes savons et ma peau me dit merci.

Alors question : quand vous passez de vos savons à vos produits aux tensio-actifs, est-ce que vous ressentez un changement ? ou ma peau est-elle capricieuse ?

Enfin soit, pour la chouchouter après les sévices de pabolegeldouche Cadum, et la fin du ♥lait♥ Burt’s Bees, il me fallait quelque chose de mieux que bien, de costaud, de doux, nourrissant, réconfortant… une bonne chantilly ferait très bien l’affaire !

Et je l’ai voulue girly à souhait et gourmande, j’ai tout de suite pensé à ma fragrance de chez Gisella Manske qui sent le Malabar.

Voilà, « Malabardises » est née !

Sa recette ?  Toute simple !

150 g de ♥ karité nilotica ♥

10 g d’huile de tournesol oléique

10 g de BTMS (pour l’effet satiné)

(pour la grande contenance de mon pot j’ai multiplié x 2)

Il faut faire fondre le BTMS avec l’huile de tournesol puis ajouter ce mélange au karité préalablement ramolli à la fourchette.

Un petit passage au frais (10 minutes) et on sort son batteur (ou son fouet)… et on fouette jusqu’à la consistance souhaitée 🙂

Publicités

Baume-soin pour ongles à l’huile essentielle de citron en stick

Besoin de faire fuir les cuticules… ils reviennent tout le temps. Jamais réussi à avoir de belles mains manucurées. Je ne demande pas le Pérou, juste que mes ongles poussent, soient longs et durs.

Pour le dur, j’y vais en ce moment à l’arme chimique car j’ai tout essayé avant : levure de bière, zinc, gélules pour cheveux et ongles, alimentation xy pour favoriser… résultat : ongles toujours mous. Du coup je suis en train de tester le truc qui me fait flipper : Mavala Scientifique durcisseur d’ongles pénétrant. Le truc qui fait peur à tout le monde d’ailleurs. Ca fait deux semaines que je l’utilise et mes ongles ont durci un peu.

Pour le long, je compte sur mon baume super +++ de la mort qui tue pour m’aider. Car je crois au pouvoir du citron, et au pouvoir du massage. Alors un baume de massage au citron pour les ongles et cuticules, c’était LE truc à faire. Il y a quelques temps j’avais fait une huile mais l’huile c’est pas pratique. Mon baume je l’ai coulé en stick, comme ça je ne mettrai pas de gras partout.

Ce baume, pénètre bien mieux que ce que j’ai pu acheter dans le commerce (le dernier que j’avais acheté il y a 2 ans : OPI Avoplex cuticle oil to go : beurk trop qui coule par le trou du pinceau et 10 plombes pour faire pénétrer ça).

Et ce n’est pas une recette miracle de derrière les fagots hein : c’est  tout simple !

Recette pour trois baumes…

2 cuillères à café de beurre de karité nilotica

2 cuillères à café d’huile de tournesol

2 cuillères à café de cire d’abeille blanche

20 gouttes d’huile essentielle de citron

/!\ l’huile essentielle de citron étant photosensibilisante, je n’utilise ce baume que le soir avant d’aller me coucher

Shampooing solide « The Verv(e) »

Je continue sur ma lancée… toujours ma période verveine. Etant partie sur une idée de shampooing liquide, j’avais tout préparé. Puis j’ai pensé à mes moules Bouddha qui sommeillaient en attendant leur heure. Et l’heure du crime vint !

Enfin le crime… non plutôt l’heure du plaisir car ce shampooing solide mousse, et son odeur est… bah à la verveine pardi ! mais une verveine rehaussée de quelques gouttes d’huile essentielle de citron et de bois de rose.

Couplé à mon après-shampooing fétiche (la recette d’Artimuse où j’ajoute une cuillère à soupe de karité nilotica) et à quelques gouttes d’huile de coco pour nourrir, mes cheveux sont merveilleusement doux et surtout parfaitement domptés.

Sa recette ?

Shampooing solide « The Verv(e) »

50 g de cocosulfate de sodium (tensioactif)

20 g de SCI (tensioactif)

10 g de BTMS (émulsifiant/conditionneur)

10 g de beurre de cacao

10 g de beurre de karité nilotica

1 pointe de couteau d’extrait CO2 de camomille allemande (pour éviter les grat’ grat’)

Fragrance Verveine

Colorant bleu + jaune

(j’ai mutliplié x 4 les doses pour obtenir les 3 Bouddha + 7 fleurs)

Sable de bain senteur « Verveine »

Le sable de bain, c’est une super idée que j’ai vue il y a quelque temps sur Facebook, postée par Laurence de Ma Cosmeto Perso.

J’en faisais déjà mais sans lui donner ce nom. Mais dans ma version, j’y mettais de l’acide citrique. Alors, je vais vous livrer aujourd’hui ma version de sable de bain à la verveine.

Pourquoi la verveine ? je crois l’avoir déjà dit sur le blog, elle m’apaise. Et en fragrance cette fois-ci, car la verveine en HE  m’ouvre l’appétit !!!

Sable de bain senteur « Verveine »

100 g de bicarbonate de soude

30 g d’acide citrique

30 g de lait de coco en poudre

10 g de SCI (tensioactif)

10 g de sel fin de mer

Quelques feuilles de verveine à mettre dans le pot

Fragrance verveine, offerte par la sympathique Zsa Zsa, je l’utilise avec parcimonie pour qu’elle me dure longtemps 🙂

Parfumages…

J’ai toujours aimé le parfum et les eaux de cologne et ce, depuis toute petite.  La violette de Berdoues, l’eau de cologne 4711, Anaïs Anaïs, les parfums d’Yves Rocher (de ma mère et de ma soeur), Arpège de Lanvin (qui était ausi à ma mère et que je lui ai ruiné en mettant de l’eau dedans pour remplacer tout ce que je lui avais piqué…)… me reviennent en mémoire. Les fleurs dans l’eau pour faire le parfum en bonne curieuse que j’étais et aussi le jeu Mademoiselle Parfum que j’ai tant désiré  (la pub était chiante d’ailleurs :p)

Ensuite, étant ado, j’ai pu étoffer ma collection avec les parfums Yves Rocher à la vanille (pouah ! puanteur), coco (pareil), poire, etc.  ainsi que les collections Eau jeune (Bohème qui restera ma préférée au niveau senteur), et Clin d’oeil (j’avais Cosmic Girl et je l’apprécie toujours à petite dose).

Vers 18/19 ans, j’ai voulu des parfums un peu plus adultes et j’ai fait un craquage complet sur Un Amour de Patou de Jean Patou (qui a été discontinué, il me manque), c’était un floral mais pas un floral cheap, vraiment un magnifique parfum, on aurait dit une envolée de fleurs blanches.  J’ai eu une période mixte où CK one de Klein m’a plu mais aussi Happy for Men de Clinique.

Un peu plus tard j’ai découvert Lumière de Rochas (discontinué aussi, le bougre !), un floral gourmand, qui me faisait penser à l’été et plus particulièrement au soleilÂme toscane (encore un floral fruité avec une pointe de musc) du Monde en parfum (maintenant intitulé Isabel Derroisné) qui a un flacon assez original

ainsi que le parfum qui est devenu MON parfum :

Hot Couture eau de toilette de Givenchy, qui lui est un floral fruité (je le trouve très gourmand).

Je papillonne pas mal mais reviens toujours à Hot Couture… le seul qui me satisfasse à tous points de vue, et qui laisse MON empreinte dans l’esprit des gens !

Note de tête : Framboise, Rose Centifolia
Note de cœur : Tubéreuse, Bergamote, Hédione, Magnolia
Note de fond : Ambre, Note poivrée

Dernièrement j’ai craqué sur :

– Untitled de Maison Martin Margiela, que j’ai trouvé assez original et qui est super pour les journées où il fait trop chaud mais le point négatif est la tenue.

Notes de tête : Galbanum Essence, Vert de Buis, Bigaradier Absolu
Notes de cœur : Lentique, Jasmin, Galbanum Résinoïde
Notes de fond : Muscs, Cèdre, Encens
– Eau de paradis de Biotherm :
Assez prometteur (j’adore les floraux fruités), une odeur assez gourmande, très agréable mais malheureusement une faible tenue.
Notes de tête : Citron, Framboise, Myrtille, Bourgeon de Cassis
Notes de cœur : Freesia, Notes Fleuries, Grenade
Notes de fond : Cèdre, Bois de Santal, Angélique, Muscs
– Un bois vanille de Serge Lutens :
Un oriental vanillé gourmand à souhait, qui ne tombe pas dans le cliché de la vanille.

Notes de tête : Lait de coco, Absolu vanille noire, Cire d’abeille
Notes de cœur : Benjoin caramélisé, Réglisse, Pâte d’amande
Notes de fond : Bois de Gaiac, Fève tonka, Bois de santal

– Fraicheur végétale de verveine d’Yves Rocher

J’ai craqué sur l’odeur ! une eau de cologne parfaite pour l’été et + si affinités.

Et vous, quelle est votre histoire avec le parfum ?