Chantilly de karité « Malabardises »

J’ai enfin fini mon lait pour le corps de chez Burt’s Bees que j’avais en test ; non seulement je suis longue pour ce genre de produits mais en plus ça me saoule de me tartiner mais là je l’ai vraiment apprécié. Il est parfait pour le printemps et l’été mais je sens déjà le froid revenir et je préfère anticiper pour ma peau de croco. En prime j’ai eu un souci avec ma peau : aux zones de frottements tels que les aisselles et sous les seins ma peau a changé de coloration, aurait comme brûlé et apparemment ce serait un souci de PH. J’ai stoppé les savons homemade (qui ont pourtant un PH tout à fait correct de 8 ou 9 pour tous ceux que j’ai fait) quelques jours histoire de voir si ça changeait quelque chose.

J’ai suivi le conseil d’un membre de ma famille en testant le gel douche Cadum le temps de ma pause savon. BEURK ! BEURK et méga BEURK. Pour la peau de cette personne, il était parfait, mais sans doute cette personne n’avait jamais essayé autre chose que son gel douche pourtant surgras. Je lui avais offert des savons, qu’elle n’a jamais utilisé. Mais sur moi, HORREUR ! le retour de la peau sèche, des gratouillis et de mon pire ennemi : la méga peau de croco qui blanchit quand on griffe. Du coup, je suis repassée à un gel douche bio et j’ai eu la même chose. Au final je suis repassée à mes savons et ma peau me dit merci.

Alors question : quand vous passez de vos savons à vos produits aux tensio-actifs, est-ce que vous ressentez un changement ? ou ma peau est-elle capricieuse ?

Enfin soit, pour la chouchouter après les sévices de pabolegeldouche Cadum, et la fin du ♥lait♥ Burt’s Bees, il me fallait quelque chose de mieux que bien, de costaud, de doux, nourrissant, réconfortant… une bonne chantilly ferait très bien l’affaire !

Et je l’ai voulue girly à souhait et gourmande, j’ai tout de suite pensé à ma fragrance de chez Gisella Manske qui sent le Malabar.

Voilà, « Malabardises » est née !

Sa recette ?  Toute simple !

150 g de ♥ karité nilotica ♥

10 g d’huile de tournesol oléique

10 g de BTMS (pour l’effet satiné)

(pour la grande contenance de mon pot j’ai multiplié x 2)

Il faut faire fondre le BTMS avec l’huile de tournesol puis ajouter ce mélange au karité préalablement ramolli à la fourchette.

Un petit passage au frais (10 minutes) et on sort son batteur (ou son fouet)… et on fouette jusqu’à la consistance souhaitée 🙂

Une petite recette de shampooing solide « Mapapi »

Mapapi… pour les fragrances qu’il contient : mangue, passion et pineapple (ananas).

Envie d’une odeur me rappelant un cocktail de fruits exotiques, j’y suis.

Recette du shampooing solide « Mapapi »

50 g de cocosulfate de sodium (tensioactif)

20 g de SCI (tensioactif)

10 g de polawax (émulsifiant)

10 g de beurre de cacao

10 g de beurre de karité nilotica

5 g d’huile de coco

1 pointe de couteau d’extrait CO2 de camomille allemande (contre les démangeaisons)

Fragrances au choix, j’ai mis « exotic mango », « passion flower » et « pineapple » de Sensory Perfection

Colorant alimentaire

———

N’oubliez pas que vous avez jusque demain soir 23h59m59s pour jouer au concours ICI

Masque capillaire « Hairlover »

Un de plus !

Ce n’est pas ma faute, je suis à la recherche de la perfection. J’aime bidouiller, essayer, trifouiller, machiner, plein de trucs qui se terminer en -er. Dont me masquer 🙂

Les masques, chez moi c’est simple. Je me lève, en général le dimanche sinon c’est pas drôle, une idée me germe dans la tête, sinon c’est bain d’huile. Mais la constante, c’est le cellophane pendant 1 à xxxxx h sur la tête. Le cellophane certes c’est pas écolo, mais ça conserve la chaleur, ça évite d’avoir de l’huile et de l’œuf ou je ne sais quoi qui me dégouline dessus quand je suis en train de faire je ne sais quoi.

Enfin bref là dans ma grande impro j’ai voulu en faire pour en avoir la semaine prochaine et j’ai testé avec de l’œuf et du jus de citron, du miel et des gras divers. Mes cheveux ont aimé +++++, même que c’est devenu leur amoureux secret. Maintenant, il faut voir si en conservation au frigo ça va tenir. J’ai mis du conservateur Cosgard ainsi que de la vitamine E pour éviter le rancissement des huiles. Advienne que pourra.

J’ai même mis de l’Eluxe pro, et je ne sais pas si c’est ça qui a donné le bel aspect au masque mais j’ai aimé.

Voilà sa tête

Masque capillaire « Hairlover »

40 % eau filtrée

15 % karité nilotica bio

5 % huile d’olive bio

5 % huile de tournesol bio

5 % huile de macadamia bio

5 % huile de babassu

5 % de miel de fleurs bio

5,5 % jus de citron bio

5 % oeuf battu

2 % macérat glycériné de vanille

1 % cosgard (conservateur)

1 % huiles essentielles de palmarosa, bois de rose et géranium rosat

0,5 % vitamine E

Colorant alimentaire.

[Edit : 1 mois de conservation au frigo chez moi avant que le masque change d’aspect (recrache de l’eau) et pour la dose que j’avais mise hors frigo 1 semaine et demie avant modification d’aspect]

Huile tradition Tahiti Addiction

Huile tradition scintillante Tahiti addiction

30 ml d’ huile vierge de coco bio
15 ml de monoï brut
15 ml de monoï à ananas
15 ml de monoï au miel
15 ml de monoï à la vanille
10 ml d’huile d’argan
0,8 ml de fragrance Exotic mango
2 pointes de couteau de micas noisette
3 gouttes de vitamine E

—–

C’est une huile capillaire et corporelle satinée qui lors de l’application dépose un voile scintillant pour réhausser l’éclat naturel de la peau et faire briller votre chevelure de naïade 🙂

Ce soin hydrate et nourrit tout en vous parfumant délicatement. L’harmonie olfactive vous transportera sur une des iles de la Société, où je vous attends (dans mes rêves les plus fous).

Masque avant shampooing « Crème glacée au miel »

Une nouvelle recette de masque pour les cheveux au miel pour des cheveux nourris en profondeur, brillants, adoucis…

Crème glacée au miel

60 g d’huile de babassu
50 g de beurre de karité nilotica bio
50 g d’huile de macadamia bio
40 g de miel de fleurs bio

Mode opératoire

1ère étape : peser le beurre de karité ainsi que l’huile de babassu et faire fondre au bain marie ou au micro-ondes.

2ème étape : ajouter le miel et bien faire fondre dans les beurres chauds.

3ème étape : ajouter l’huile de macadamia et la vitamine E et bien mélanger une dernière fois avant de mettre au congélateur pour une quinzaine de minutes.

4ème étape : battre au fouet manuel ou utiliser un batteur électrique ou encore un Speedy chef de Tupperware (je l’ai depuis maintenant 6 mois et je l’ai essayé ce jour car il y avait aucune fragrance qui pouvait s’incruster dans le plastique, super rapide !!) et monter en chantilly puis mettre en pot.

5ème étape : remettre dans le congélateur dix minutes puis le laisser dans le réfrigérateur. Sortir quelques minutes avant utilisation.

—–

Cette crème glacée fond vite dans les mains à la température du corps ce qui permet de bien l’appliquer dans les cheveux.

—–

L’huile de babassu a des vertus nourrissantes, adoucissantes et hydratantes et prévient du dessèchement capillaire.

Le beurre de karité hydrate, protège, nourrit, répare et assouplit les cheveux.

L’huile de macadamia nourrit, adoucit et hydrate les cheveux.

Le miel fait briller et lisse la fibre capillaire, hydrate et nourrit le cuir chevelu.

Après shampooing d’Artimuse ♥

Depuis la coupe de mes cheveux défrisés, j’essaye d’utiliser que du maison et j’ai dû acheter en catastrophe du shampooing car le fait d’utiliser du savon en shampooing a accentué le problème de pellicule blanche (voir ci dessous souci de BTMS). La rage, j’ai un plein batch de savon shampooing « Lemniscate » qui attend, je vais m’en servir pour le corps tiens. Je ne sais pas si c’est une histoire de clarification comme pour la méthode no poo mais du coup je suis retournée à un lavage par semaine avec un shampooing « classique » sans parabens ni silicones et le reste de la semaine je tourne à l’après shampooing. Même le savon noir ne me convient plus.

Donc il me fallait un après shampooing digne de ce nom. J’aimais beaucoup la recette de Pucemouth mais mon BTMS foire. Je suis en guerre avec mon BTMS de Gracefruit qui me fait n’importe quoi… du genre me laisser une pellicule blanche dans les cheveux alors que je le fais bien fondre, que je le mélange bien à température avec ma phase acqueuse (mixeur ou fouet)… bref je fais tout bien, et une fois j’étais super pressée et pas très réveillée, je suis partie rejoindre une copine et elle m’a fait remarquer que j’avais aux racines une pellicule blanche. Pas très glam. Je n’ai jamais rencontré ce problème avec les BTMS de Of a Simple Nature ou Aroma Zone par exemple.

En me baladant sur le blog d’Artimuse, je vois sa dernière recette, un après shampooing « Douceur de miel » avec du BTMS, de la glycérine et du miel.

Voilà, j’ai essayé, je suis conquise.

Un après shampooing dont la texture est fondante, agréable. Une petite merveille.

J’ai suivi la recette d’Artimuse, entre parenthèses mes ajouts ou changements :

Ingrédients:

– eau ou infusion de plantes: 87% ( 85 % infusion de camomille pour apaiser, car j’ai le cuir chevelu qui me démange + 2 % silicone végétal)

– BTMS: 7%

– glycérine: 2% (j’ai fait un macérat glycériné de vanille)

– miel: 2.5%

– HE: 0.5% (j’ai ajouté quelques gouttes d’arôme d’amande amère)

– conservateur geogard : 1%

J’ai suivi son mode opératoire.

J’ai pris la liberté d’ajouter 5 g de karité nilotica (mon amour de karité :))

J’ai laissé poser le temps de me passer un fondant de douche sur le corps, ensuite j’ai démêle mes cheveux avec un peigne à dents larges et j’ai rincé… le démêlage a été un jeu d’enfant.

Baume capillaire « Marzipan »

Besoin d’un baume capillaire, j’ai pensé à une recette du type 80 % beurres et huiles et 20 % cire émulsifiante.

Une fois le choix des beurres/huiles, je suis allée faire un tour sur le blog de Reo… et j’ai vu qu’elle avait déjà réalisé ce genre de baume, donc je vous propose ma version du baume capillaire de Reo

Baume capillaire « Marzipan »

60 % beurre de karité Nilotica

15 % huile de coco

5 % d’huile de ricin

20 % cire émulsifiante Polawax.

Tout faire chauffer ensemble au bain marie. Ensuite une fois les beurres/huiles/cire fondus, retirer du feu et laisser tiédir un peu, puis ajouter la fragrance (pour moi c’était « Marzipan »).

Couler dans un pot et laisser figer.

Savon-shampooing « Lemniscate » pour cheveux secs

Lemniscate ou l’infini… parce que je rêve de cheveux longs, et avec mes cheveux rafraichis, débarrassés de tout cheveu défrisé, je peux en rêver encore plus.

Enfin, après avoir vu les savons/shampooings de Nandini (décidément, elle m’inspire !) et avoir testé la barre de shampooing d’Orangerouge, j’ai eu envie de m’en faire… pas mal !

Par contre j’ai oublié un truc : l’oeuf !!  après tous mes préparatifs d’ajouts, mélanges, j’ai carrément zappé.

Enfin l’erreur est humaine, j’en mettrai la prochaine fois 🙂

Lemniscate (batch de 1200 g de gras)

Huile d’olive vierge  30 % soit 360 g

Huile de coco 25 % soit 300 g

Beurre de karité 20 % (dont 5 à la trace) soit 240 g

Beurre de cacao 10 % soit 120 g

Huile de ricin 10 % soit 120 g

Huile de noix du Brésil 5 % (ajoutée à la trace) soit 60 g.

Soude (à recalculer) diluée dans 300 g d’eau

A la trace :

100 g de lait de coco

10 g d’aloe vera

Huile de noix du Brésil et karité prévus dans le batch

10 g de protéines de soie liquide

10 g de biorestorer

2 cuillères à café de silicone végétal

10 g de ghassoul

3 g d’huile essentielle de géranium rosat

2 g d’huile essentielle de romarin

Fragrances : vahiné, marzipan et coconut

J’espère qu’il sera bien avec sa belle phase de gel qui a pris tout le savon.

Il a eu un traçage fulgurant avant les ajouts, donc je pense que c’est parce que j’ai pris une partie de liquide que j’ai mise à la trace. Donc j’ai fouetté manuellement. Ainsi j’ai pu faire mes ajouts tranquillement.

Dureté 29 – 54 40
Pouvoir lavant 12 – 22 17
Hydratation 44 – 69 56
Bulles 14 – 46 26
Mousse crémeuse 16 – 48 32
Iodine 41 – 70 58
INS 136 – 165 148

Sa mousse ?

Chantilly capillaire avant-shampooing

Une petite chantilly pour cheveux qui le méritent bien.

Pour ce soin capillaire, j’ai utilisé des beurres super pour les cheveux (avocat, pêche des secrets de Loly) ainsi que du monoï de qualité super (les secrets de Loly toujours). J’ai aussi utilisé un macérat de fleurs de jasmin que ma NSP m’a envoyé cet été, j’ai fait ce macérat sur une huile de pépins de raisin qui est, je trouve, assez neutre mais les fleurs de jasmin m’ont l’air intéressantes sur un point de vue tignasse. Et puis ça sent bon, avec le monoï.

Enfin voilà :

chantilly capillaire

Ingrédients :

55 g d’eau bouillie

10 g de beurre d’avocat

10 g de monoï

10 g de beurre de pêche

10 g de macérat de fleurs de jasmin

5 g de BTMS

1 goutte d’HE de bois de rose et 1 goutte d’HE de romarin

Pas de conservateurs car je l’ai utilisée de suite.

Shampooing solide « Malabar » pour les copines

J’ai vu des personnes le week end dernier que je ne connaissais que par le net et que je mourrais d’envie de rencontrer. Malheureusement j’ai eu une bonne migraine ophtalmique et j’ai dû partir plus tôt que prévu.

Dans ce que j’ai apporté aux demoiselles, il y avait un savon M&P (que je présenterai ultérieurement) et le shampooing inspiré d’une recette de Réo de shampooing solide qui, elle-même, s’était inspirée de Claire.

shampooing solide malabar

C’est un shampooing super doux, et qui peut même se passer d’après-shampooing.

Il est rose bubblegum et sent… le malabar… ouais la fragrance « Strawberry dream » de Gisella sent…le malabar 🙂

Bref sur mes cheveux crépus il est doux, lave bien, et les cheveux sont impec. Les copines, j’attends vos avis.

En attendant, voilà la recette :

60 g de cocosulfate de sodium

10 g de SCI

10 g de BTMS

10 g de beurre de cacao

10 g de beurre de mangue

3 g d’huile de ricin

Vitamine E

Fragrance « Strawberry Dream »