Pouss’ Mousse Verveine-miel

[un vieil article oublié dans un coin ;)]

Pouss'mousse

Et si on se faisait son Pouss’ Mousse ?

Double recyclage : une bouteille vide, des vieux savons qui trainent… et hop… on remplace le savon liquide qu’on vient de terminer, tellement plus pratique dans la cuisine.

Ingrédients :

250 g de savon râpé de votre choix

300 g d’eau filtrée

25 g de lait de coco

25 g d’huile d’olive

25 g de miel

5 ml d’extrait d’arnica

3 g de conservateur (Ecogard dans mon cas)

Fragrance verveine

Process : 

Faire fondre le savon râpé dans l’eau au bain marie, avec le lait de coco, l’huile d’olive et le miel. Une fois le tout fondu, retirer du feu et laisser refroidir un peu. Ajouter l’extrait d’arnica, le conservateur et la fragrance. Mixer en faisant attention de ne pas faire trop de mousse.

Embouteiller dans un flacon-pompe préalablement désinfecté.

La texture se gélifie au fur et à mesure. Si c’est trop épais, réajuster avec un peu d’eau.

signature

Publicités

Chantilly de karité « Malabardises »

J’ai enfin fini mon lait pour le corps de chez Burt’s Bees que j’avais en test ; non seulement je suis longue pour ce genre de produits mais en plus ça me saoule de me tartiner mais là je l’ai vraiment apprécié. Il est parfait pour le printemps et l’été mais je sens déjà le froid revenir et je préfère anticiper pour ma peau de croco. En prime j’ai eu un souci avec ma peau : aux zones de frottements tels que les aisselles et sous les seins ma peau a changé de coloration, aurait comme brûlé et apparemment ce serait un souci de PH. J’ai stoppé les savons homemade (qui ont pourtant un PH tout à fait correct de 8 ou 9 pour tous ceux que j’ai fait) quelques jours histoire de voir si ça changeait quelque chose.

J’ai suivi le conseil d’un membre de ma famille en testant le gel douche Cadum le temps de ma pause savon. BEURK ! BEURK et méga BEURK. Pour la peau de cette personne, il était parfait, mais sans doute cette personne n’avait jamais essayé autre chose que son gel douche pourtant surgras. Je lui avais offert des savons, qu’elle n’a jamais utilisé. Mais sur moi, HORREUR ! le retour de la peau sèche, des gratouillis et de mon pire ennemi : la méga peau de croco qui blanchit quand on griffe. Du coup, je suis repassée à un gel douche bio et j’ai eu la même chose. Au final je suis repassée à mes savons et ma peau me dit merci.

Alors question : quand vous passez de vos savons à vos produits aux tensio-actifs, est-ce que vous ressentez un changement ? ou ma peau est-elle capricieuse ?

Enfin soit, pour la chouchouter après les sévices de pabolegeldouche Cadum, et la fin du ♥lait♥ Burt’s Bees, il me fallait quelque chose de mieux que bien, de costaud, de doux, nourrissant, réconfortant… une bonne chantilly ferait très bien l’affaire !

Et je l’ai voulue girly à souhait et gourmande, j’ai tout de suite pensé à ma fragrance de chez Gisella Manske qui sent le Malabar.

Voilà, « Malabardises » est née !

Sa recette ?  Toute simple !

150 g de ♥ karité nilotica ♥

10 g d’huile de tournesol oléique

10 g de BTMS (pour l’effet satiné)

(pour la grande contenance de mon pot j’ai multiplié x 2)

Il faut faire fondre le BTMS avec l’huile de tournesol puis ajouter ce mélange au karité préalablement ramolli à la fourchette.

Un petit passage au frais (10 minutes) et on sort son batteur (ou son fouet)… et on fouette jusqu’à la consistance souhaitée 🙂

Baume-soin pour ongles à l’huile essentielle de citron en stick

Besoin de faire fuir les cuticules… ils reviennent tout le temps. Jamais réussi à avoir de belles mains manucurées. Je ne demande pas le Pérou, juste que mes ongles poussent, soient longs et durs.

Pour le dur, j’y vais en ce moment à l’arme chimique car j’ai tout essayé avant : levure de bière, zinc, gélules pour cheveux et ongles, alimentation xy pour favoriser… résultat : ongles toujours mous. Du coup je suis en train de tester le truc qui me fait flipper : Mavala Scientifique durcisseur d’ongles pénétrant. Le truc qui fait peur à tout le monde d’ailleurs. Ca fait deux semaines que je l’utilise et mes ongles ont durci un peu.

Pour le long, je compte sur mon baume super +++ de la mort qui tue pour m’aider. Car je crois au pouvoir du citron, et au pouvoir du massage. Alors un baume de massage au citron pour les ongles et cuticules, c’était LE truc à faire. Il y a quelques temps j’avais fait une huile mais l’huile c’est pas pratique. Mon baume je l’ai coulé en stick, comme ça je ne mettrai pas de gras partout.

Ce baume, pénètre bien mieux que ce que j’ai pu acheter dans le commerce (le dernier que j’avais acheté il y a 2 ans : OPI Avoplex cuticle oil to go : beurk trop qui coule par le trou du pinceau et 10 plombes pour faire pénétrer ça).

Et ce n’est pas une recette miracle de derrière les fagots hein : c’est  tout simple !

Recette pour trois baumes…

2 cuillères à café de beurre de karité nilotica

2 cuillères à café d’huile de tournesol

2 cuillères à café de cire d’abeille blanche

20 gouttes d’huile essentielle de citron

/!\ l’huile essentielle de citron étant photosensibilisante, je n’utilise ce baume que le soir avant d’aller me coucher

Mon baume « Aï Ti »

J’ai énormément apprécié l’initiative de Michèle concernant Haïti. C’est un véritable désastre qui a eu lieu là bas.

Ça m’a bien attristée, mais malheureusement je ne peux rien faire à mon niveau pour les aider. Mis à part faire des dons, ce que j’ai bien évidemment fait.

J’ai donc désiré perpétuer ce « fil rouge » au karité.

Voici cette version « Baume réparateur pour Haïti »

La recette ? (j’ai multiplié les doses x2)

1 cuillère à café de karité bio nilotica

1/2 cuillère à café de macérat de calendula sur tournesol maison

2 gouttes d’extrait CO2 de rose musquée.

J’ai fait une trituration de karité et ajouté le macérat et quand le baume était bien lisse, j’ai incorporé l’extrait CO2.

Je l’ai voulu réparateur, pour les mains qui ont souffert et souffrent, ainsi que pour les pieds, qui supportent la douleur eux aussi. Il y a la douleur aussi de l’âme, la douleur physique, mais encore une fois malheureusement à distance on ne peut rien faire. A part penser très fort à ces milliers de gens qui ont vécu ce cataclysme.

Crème pour les mains au karité et coco fractionnée

Une crème que j’ai faite pour une collègue car depuis qu’elle sait que je suis capable d’en faire (elle a testé la mienne d’ailleurs) elle me regarde avec des grands yeux ébahis.

P260709_20.13

Ingrédients :

23 g d’eau bouillie

1 g de glycérine

9 g de beurre de karité bio

9 g d’huile de coco fractionnée

1 g d’émulsifiant VE

2 g d’émulsifiant MF

0,5 g d’Olivem

1 g d’alcool cetylique

1 à 2 g d’arrow root (à ajouter à la fin)

1 g d’Allantoïne

Extrait de calendula

Bisabolol

Vitamine E

Ecogard

Crème lavante pour les mains : recyclage de savons

J’ai réuni mes chutes de savons que j’ai mis à fondre, mélangé à mon reste de gel lavant pour les mains, j’y ai ajouté de gomme xanthane, quelques gouttes de fragrance à la pêche, de l’hydrolat de néroli (fleurs d’oranger), du colorant, un conservateur et j’en ai fait une nouvelle crème lavante pour les mains 🙂

P050709_16.55[01]

Crème anti-inflammatoire et anti-démangeaisons

Une crème qui au départ était pour ma maman qui a besoin d’une crème anti-inflammatoire pour son arthrose.

Ayant une dyshidrose palmaire (Wikipédia) assez chiante et dont les poussées se déclanchent à chaque moment de stress intense (là ça a repris suite à un oral d’examen en mars), j’en ai marre d’en souffrir et d’avoir des envies de meurtre à chaque fois que les démangeaisons pointent leur nez… Ne trouvant pas grand chose concernant le soin de cette dyshidrose, j’ai testé cette crème anti-inflammatoire et je l’ai trouvé particulièrement efficace, depuis hier soir ça ne me gratte plus. Elle traite au moins le symptôme de la démangeaison, ce qui n’est pas négligeable !

P140609_01.01

Elle est de couleur verte car l’huile de calophylle l’a colorée 😉

Ingrédients :

10 g d’huile de calophylle (anti-inflammatoire)

2,5 g d’huile d’argan (pour cicatriser les lésions)

3 g de cire émulsifiante n°2

35 g d’hydrolat de cassis (vertues intéressantes pour l’arthrose)

0,2 g de gomme xanthane

0,3 g de vitamine E

0,7 g de glycérine

0,4 g de geogard (conservateur)

0,3 g d’arrow root

Huiles essentielles ( menthe poivrée, eucalyptus citronné, poivre noir , romarin à cinéole, lavande aspic)

10 gouttes d’extrait d’arnica (soulage les articulations et lutte contre les inflammations cutanées)

Pousse des ongles

Un petit coup de boost pour des ongles qui ne veulent en faire qu’à leur tête :

P190409_15.47[02]

    Un petit mélange d’huile végétale et de citron (j’ai utilisé l’huile essentielle pour le flacon à emmener partout et pour le soin qui reste à la maison j’ai mis du frais + un conservateur). On se masse les ongles avec et merveille : ça pousse !
    parole de « maudite » des ongles