Pouss’ Mousse Verveine-miel

[un vieil article oublié dans un coin ;)]

Pouss'mousse

Et si on se faisait son Pouss’ Mousse ?

Double recyclage : une bouteille vide, des vieux savons qui trainent… et hop… on remplace le savon liquide qu’on vient de terminer, tellement plus pratique dans la cuisine.

Ingrédients :

250 g de savon râpé de votre choix

300 g d’eau filtrée

25 g de lait de coco

25 g d’huile d’olive

25 g de miel

5 ml d’extrait d’arnica

3 g de conservateur (Ecogard dans mon cas)

Fragrance verveine

Process : 

Faire fondre le savon râpé dans l’eau au bain marie, avec le lait de coco, l’huile d’olive et le miel. Une fois le tout fondu, retirer du feu et laisser refroidir un peu. Ajouter l’extrait d’arnica, le conservateur et la fragrance. Mixer en faisant attention de ne pas faire trop de mousse.

Embouteiller dans un flacon-pompe préalablement désinfecté.

La texture se gélifie au fur et à mesure. Si c’est trop épais, réajuster avec un peu d’eau.

signature

Publicités

Crème de nuit « Olive aime le lin »

Notez mon manque d’inspiration pour le petit nom de cette crème.

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas fait de crème pour le visage (j’avais un stock de crème visage à l’argan et à la rose à terminer ainsi que des échantillons) et arriva ce qui devait arriver : plus de crème de nuit. J’ai utilisé pendant quelques jours l’huile d’argan pure en alternance avec l’huile de noix du Brésil sur mon visage mais ça m’énerve. Je préfère m’étaler de la crème que m’étaler de l’huile, rien à faire.

Besoin devant être rapidement assouvi, je dégaine mon émulsifiant chouchou, l’Olivem. Et là, c’est le drame. J’ai plus d’aloé vera depuis un moment et j’en veux absolument dans ma recette. J’ai repensé à une conversation sur Facebook avec Cécile d’Aromat’easy et donc elle me disait que le mucilage de graines de lin pouvait remplacer l’aloé vera (et même qu’elle a mis les graines après le pressage dans son pain, j’ai fait pareil pour ne pas gâcher) . Ni une, ni deux j’ai filé sur le blog de Calybeauty pour voir sa recette de mucilage de graines de lin homemade.

Crème de nuit « Olive aime le lin »

46,6 % eau filtrée

29 % huile de noix du Brésil

15 % mucilage de graines de lin

8 % Olivem

0,6 % Cosgard

0,5 % vitamine E

0,3 % extrait CO2 de camomille allemande

—–

Cette crème a une excellente pénétration. La peau ne reste pas grasse et elle est assez riche pour un soin de nuit. L’odeur qui domine est bien sûr celle de la camomille car je n’y ai ajouté aucun parfum.

—–

L’extrait CO2 de camomille allemande est présente pour réparer et aider à la cicatrisation, parfaite pour les peaux acnéiques qui ont du mal à cicatriser par exemple. Sa présence est aussi pour lutter contre les inflammations.

L’huile de noix du Brésil qui est une de mes huiles favorites a un rôle intéressant pour les peaux irritées, tout comme l’extrait CO2 de camomille. J’ai pensé qu’il serait bien de les associer. C’est une huile dite « fine », elle pénètre rapidement sans laisser d’effet gras. Elle est parfaite pour assouplir et nourrir les peaux sèches et abimées.

[Conservation de la graine de lin]

La graine de lin entière
Elle se conserve facilement, dans un récipient hermétique à la température de la pièce

La graine de lin moulue
Elle est plus fragile et sa conservation demande quelques précautions! Elle doit être conservée dans un récipient hermétique, à l’abri de la lumière et au réfrigérateur sans quoi ses gras polyinsaturés tendent à rancir à la lumière et à la chaleur. Elle peut aussi être conservée au congélateur sans problème.

Source : http://www.conseilsnutrition.tv/f-98_graine_de_lin

Savon « Orange Santal »

Un savon auquel j’ai pensé pendant des jours, des semaines… depuis que j’ai acheté la pâte de santal à Velan (épicerie indienne M° Château d’Eau à Paris). Cette pâte est utilisée pour nettoyer et adoucir la peau du visage, diluée dans un peu d’eau de rose. Moi je lui réservais un tout autre sort 🙂

Pourquoi Orange Santal ? je ne sais vraiment pas. Parfois une intuition… on se dit « et pourquoi pas » ? et on n’est pas déçu.

La seule déception que j’ai rencontrée en réalisant ce batch, c’est la couleur… je voulais un dégradé d’orange. J’ai du rouge, du orange et même du vert… oui, du vert !! j’ai utilisé la méthode du funnel (entonnoir) mais ma pâte a figé trop vite donc j’ai fini avec la méthode du « vite vite ».

C’est la seconde fois que j’utilise l’huile de palme dans un savon (la première fois est dans un savon donc je vous donnerai la recette quand l’intéressée recevra son colis). Je ne sais pas, je rencontre un certain dégoût pour la palme et j’ai du mal à l’incorporer dans mes batchs car je l’exclus de mon alimentation mais aussi pour le côté écolo car la production intensive de palme est un véritable désastre. C’est pourtant de la bio (donc un peu plus contrôlée quand même), mais depuis le début j’utilise la coco, ou le beurre de cacao pour bien durcir.

Celles qui n’utilisent pas de palme, quelles sont vos raisons ?

Revenons à nos moutons… voici la recette de l’Orange Santal :


(Batch de 700 g)

20 % huile de coco

20 % huile d’olive

10 % huile de palme

10 % huile de chanvre

10 % beurre de karité nilotica

10 % huile d’avocat

10 % beurre de babassu

10 % huile de ricin

Soude diluée dans de l’eau filtrée.

Ajout à la trace de 2 % d’huile essentielle d’orange douce et d’une demi cuillère à café de pâte de santal ainsi qu’une cuillère à café de sel.

L’odeur de l’orange après cure est toujours présente. C’est génial !!

Par contre je vais le laisser curer 1 mois de plus car il fond vite.

Savon « Ultradou »

Faire des savons, c’est tout pouvoir envisager… en faisant les courses, on voit un truc super qui serait génial sur ou dans le savon ;  « oh ce petit moule tout mignon que je n’ai pas encore » ;  « je testerais bien pour voir »… bref en ayant une imagination débordante, on se voit faire du savon avec tout et n’importe quoi (ou presque). J’ai tellement d’idées !

En faisant mon marché,  j’ai vu plein d’avocats partout (c’est la « saison », apparemment), et je me suis rappelée que j’avais acheté en dose assez conséquente de l’huile d’avocat avant de quitter la région parisienne.

Le film s’est monté tout seul dans ma tête… Oh un savon ! Oh le beau savon avec le miel bio qu’on vient d’acheter ! Oh, et si je mettais du lait d’amandes ? Oh, et si j’utilisais des huiles genre chanvre pour appuyer son côté vert ? Pas besoin de cogiter, tout est déjà prêt dans ma tête, juste à trouver les pourcentages et la quantité de soude/liquides pour se lancer.

En prime, je voulais étrenner ma caisse mono-bouteille de vin de chez Nicolas, après avoir surfé des heures à la recherche d’un moule, voulant acheter un moule chez Café de savon mais pressée de recevoir ledit moule, après avoir vu les tarifs des frais de port exorbitants des USA, j’ai voulu un moule dispo de suite. Je ne bois pas d’alcool alors ça me paraissait compliqué d’obtenir une caisse à vin. Mais chez Nicolas, pour 2€75, on peut avoir une caisse vide. Hop, j’en prends une et je me mets à rêver d’un prochain batch.

Voilà le pourquoi du comment du savon « Ultradou »…

Et enfin, sa recette :

30 % huile de babassu

20 % de karité nilotica

20 % d’huile d’avocat

15 % d’huile de chanvre

10 % d’huile d’olive

5 % d’huile de ricin

Dilution de la soude dans 400 ml d’eau minérale.

Dans les huiles : 50 ml de lait d’amandes et 1 % de fragrance Pomme verte.

A la trace : 1 avocat mixé en purée, 1 cuillère à soupe de miel.

Colorant vert + une pointe de turquoise.

J’ai fait un batch de 1,5 kg , surgraissé à 8/9.

Ses stats

Hardness 29 – 54 42
Cleansing 12 – 22 21
Conditioning 44 – 69 54
Bubbly 14 – 46 26
Creamy 16 – 48 25
Iodine 41 – 70 71
INS 136 – 165 133

Mon « Envie de chocolat »

Enfin de retour après un déménagement et des péripéties avec mon nouveau fournisseur d’accès internet.

Ne pouvant manger de chocolat et ayant une énoooooooorme envie comme dirait Grosquick, j’ai voulu trouver un substitut.

Et quoi de mieux pour se remonter le moral qu’un savon ?

« Envie de chocolat »

Sa recette :

20 % huile de babassu
20 % huile d’olive
20 % beurre de karité
10 % huile de ricin
10 % beurre de cacao
10 % huile de coco
10 % beurre de mangue

Pour le liquide de dissolution de la soude : 75 % eau/25 % lait de soja
Fragrance « Belgian Chocolate » de Sensory Perfection : UNE TUERIE !

J’ai pas fait de swirl ou autre technique, c’est la phase de gel qui m’a fait un petit effet. J’avais mis le savon sur le balcon au frais, mais il a quand même commencé la phase.

La mousse ?

Crème visage Argan et Rose

Je n’avais plus de crème pour le visage et une flemme monumentale d’en faire, si bien que j’utilisais mes huiles pures.

Pour mon anniversaire, j’ai eu par une petite coquine de l’huile essentielle de rose(♥) et pour l’argan, c’est ma maman qui m’en a apporté un peu de son dernier séjour au Maroc.

J’ai eu envie de faire un essai d’après une erreur de Molène (tu t’étais trompée en mettant du miroir de sucre à la place de l’ester de sucre et même que tu avais aimé ça :)). Ça me trottait dans la tête depuis un moment.

Ce fameux miroir de sucre est plutôt utilisé pour la formulation de glosses, auxquels il apporte brillance et un effet mouillé par la même occasion. Mais il peut être utilisé dans des crèmes :
– Apporte un effet illuminateur dans une crème ou un fond de teint
– Protège la peau de la déshydratation.

Enfin, j’ai dégainé mon Olivem et je me suis lancée

Crème pour le visage à l’huile d’argan et à l’huile essentielle de rose

41 % d’eau de source

38 % d’hydrolat de verveine (tonique, affine le grain de peau, apaisant pour les peaux délicates et sensibles)

10 % huile d’argan

6 % olivem (émulsifiant)

4,4 % miroir de sucre

2 % macérat glycériné de vanille (une petite merveille olfactive) (humectant)

0,6 % ecogard (conservateur)

Ajout de 2 gouttes d’huile essentielle de rose (pas plus, je voudrais vraiment pas en abuser, et ça parfume à merveille).

Lait démaquillant crémeux pistache

J’avais envie de faire quelques cosmétiques pour l’anniversaire d’une amie et comme elle est consommatrice de démaquillant, je me suis lancée.

J’ai utilisé un arôme alimentaire de pistache, qui me fait penser aux glaces que j’affectionnais tant quand j’étais plus jeune.

Ingrédients :

170 g d’eau de source

35 g d’hydrolat de camomille

2 g d’allantoïne (qui sont restés au fond du récipient de bain marie… mystère)

5 g d’huile de noix du Brésil (je suis AMOUREUSE de cette huile !)

5 g de polawax

1 g d’olivem

2 g d’acide stéarique

2 ml d’huile de ricin

Aloe véra concentré

Extrait CO2 de rose musquée

Arôme alimentaire Pistache

Ecogard

Vitamine E.

Ce démaquillant est crémeux et est agréable. J’ai pour habitude de rincer les laits démaquillants avec de l’hydrolat, dans ce cas l’hydrolat de camomille serait très bien (peau sensible).

Si vous avez la peau fatiguée, l’hydrolat d’hammamélis est très bien.

Pour les peaux grasses, l’hydrolat de thym par exemple est chouette.

Crème chantilly/baume/crème fouettée

Bon c’est une recette que j’ai tenté de faire pour une des coupines, j’ai voulu faire une chantilly, mais elle est retombée après le coup de batteur fatal. C’est presque un baume (ou ça l’est ?) et vu comme ça a été fouetté… enfin bref lol

baume crème

C’est une crème à utiliser juste après la douche, un peu comme un fondant, pour nourrir et hydrater la peau. Ou on peut en mettre dans le bain… c’est  conçu pour être multi-usages. Et elle sent la chantilly grâce à la fragrance « Whipped cream » de Sensory Perfection.

J’ai préparé ma base puis ensuite j’ai divisé en deux pour en colorer une partie en rose et pour ajouter dans la partie blanche des paillettes.

Ingrédients :

50 g de beurre de mangue

40 g d’huile de coco

10 g de macérat de calendula

5 ml de glycérine

6 g de squalane

5 g d’eau + une mini pointe de couteau de gomme xanthane

7 g de polawax

2 ml de laureth 4

15 g de fécule de maïs ou d’arrow root

Crème visage peau compliquée

Peau compliquée car elle est grasse à la zone T, normale à sèche sur les joues et totalement sèche et squameuse sur les côtés du menton et le cou bref la peau rêvée :p

J’ai demandé de l’aide sur les Céphées et Bluetansy m’a donné une recette que j’ai revue avec les moyens du bord et dont j’ai gardé les grandes lignes.

C’est une crème avec Olivem et BTMS, agréable à appliquer, pénétrante, confortable.

crème visage peau compliquée

Ingrédients :

Phase huileuse 18 %
Olivem 3 % (auto-émulsifiant naturel issu de l’olive)
BTMS 6 % (utilisé pour les soins du cheveu et aussi pour les crèmes au toucher « satin » et ici pour ajouter du confort à la crème)
Beurre d’avocat 2 % (hydratant et nourrissant, régénérant)
Jojoba 3 % (émolliente et équilibrante)
Huile bourrache 0,8 % (régénérante, calmante, nourrissante, apaisante)
HV noix du brésil 3,2 % (émolliente, hydratante, nourrissante, adoucissante)

Phase aqueuse 78,5%
Eau 74 %
Glycérine 4 % (humectante, émolliente, adoucissante)
Allantoine 0,5 % (apaisante, hydratante, cicatrisante, réparatrice, régénérante, adoucissante, régule les sécrétions de sébum)

Actifs et conservateurs 3,5%

Bisabolol 1,4 % (apaisant, adoucissant, réparateur, cicatrisant)
Squalane 0,8 % (apporte souplesse et douceur à la peau, protège la peau de la déshydratation, très bonne propriété d’étalement, très appréciée dans les produits de maquillage ou produits solaires pour permettre un bon étalement de la couleur ou des actifs, toucher sec non-gras et soyeux, absorption très rapide par la peau)
Ecogard 0,6% (conservateur)
Vitamine E 0,2 % (antioxydant)
CO2 Calendula 0,4 % (cicatrisant, adoucissant, antioxydant)
CO2 Rose 0,1% (régénérant, super pour les peaux abimées).

Masque avant shampooing cheveux secs, frisés et crépus

Une petite recette que Métisse m’avait donné sur les Céphées (j’en avais aussi fait un après shampooing plus liquide en ajoutant de l’eau). Je l’ai adaptée pour qu »elle soit avant le shampooing, le jaune d’oeuf je trouve moyen après le shampoo par exemple.

J’ai donc un masque avant shampooing aux huiles de coco, macadamia, ricin et huiles essentielles qui sent merveilleusement bon et qui est redoutablement efficace.

masque avant shampooing cheveux crépus

La recette ?

16 g d’huile de macadamia

6 g d’huile de coco

4 g d’huile de ricin

2 g d’huile de yangu

12 g de BTMS

6 g de polawax (ou cire n°1 d’AZ ou encore E-wax NF, ce sont toutes les 3 la même ;))

150 g d’eau bouillie ou selon votre type de cheveux, de l’hydrolat de romarin, ou encore de l’hydrolat de fleurs d’oranger…

Huiles essentielles de romarin à cinéole, bois de rose et ylang III

1 jaune d’oeuf une fois que l’émulsion est à température.

Je n’ai pas ajouté de conservateur car je l’ai appliqué de suite.