Pouss’ Mousse Verveine-miel

[un vieil article oublié dans un coin ;)]

Pouss'mousse

Et si on se faisait son Pouss’ Mousse ?

Double recyclage : une bouteille vide, des vieux savons qui trainent… et hop… on remplace le savon liquide qu’on vient de terminer, tellement plus pratique dans la cuisine.

Ingrédients :

250 g de savon râpé de votre choix

300 g d’eau filtrée

25 g de lait de coco

25 g d’huile d’olive

25 g de miel

5 ml d’extrait d’arnica

3 g de conservateur (Ecogard dans mon cas)

Fragrance verveine

Process : 

Faire fondre le savon râpé dans l’eau au bain marie, avec le lait de coco, l’huile d’olive et le miel. Une fois le tout fondu, retirer du feu et laisser refroidir un peu. Ajouter l’extrait d’arnica, le conservateur et la fragrance. Mixer en faisant attention de ne pas faire trop de mousse.

Embouteiller dans un flacon-pompe préalablement désinfecté.

La texture se gélifie au fur et à mesure. Si c’est trop épais, réajuster avec un peu d’eau.

signature

Publicités

Shampooing solide « The Verv(e) »

Je continue sur ma lancée… toujours ma période verveine. Etant partie sur une idée de shampooing liquide, j’avais tout préparé. Puis j’ai pensé à mes moules Bouddha qui sommeillaient en attendant leur heure. Et l’heure du crime vint !

Enfin le crime… non plutôt l’heure du plaisir car ce shampooing solide mousse, et son odeur est… bah à la verveine pardi ! mais une verveine rehaussée de quelques gouttes d’huile essentielle de citron et de bois de rose.

Couplé à mon après-shampooing fétiche (la recette d’Artimuse où j’ajoute une cuillère à soupe de karité nilotica) et à quelques gouttes d’huile de coco pour nourrir, mes cheveux sont merveilleusement doux et surtout parfaitement domptés.

Sa recette ?

Shampooing solide « The Verv(e) »

50 g de cocosulfate de sodium (tensioactif)

20 g de SCI (tensioactif)

10 g de BTMS (émulsifiant/conditionneur)

10 g de beurre de cacao

10 g de beurre de karité nilotica

1 pointe de couteau d’extrait CO2 de camomille allemande (pour éviter les grat’ grat’)

Fragrance Verveine

Colorant bleu + jaune

(j’ai mutliplié x 4 les doses pour obtenir les 3 Bouddha + 7 fleurs)

Sable de bain senteur « Verveine »

Le sable de bain, c’est une super idée que j’ai vue il y a quelque temps sur Facebook, postée par Laurence de Ma Cosmeto Perso.

J’en faisais déjà mais sans lui donner ce nom. Mais dans ma version, j’y mettais de l’acide citrique. Alors, je vais vous livrer aujourd’hui ma version de sable de bain à la verveine.

Pourquoi la verveine ? je crois l’avoir déjà dit sur le blog, elle m’apaise. Et en fragrance cette fois-ci, car la verveine en HE  m’ouvre l’appétit !!!

Sable de bain senteur « Verveine »

100 g de bicarbonate de soude

30 g d’acide citrique

30 g de lait de coco en poudre

10 g de SCI (tensioactif)

10 g de sel fin de mer

Quelques feuilles de verveine à mettre dans le pot

Fragrance verveine, offerte par la sympathique Zsa Zsa, je l’utilise avec parcimonie pour qu’elle me dure longtemps 🙂

Savon « Menthe-Verveine »

Un reste de thé à la menthe à l’abandon depuis le repas du midi.. on jette ? NON !! SAVON !!

Encore une association d’odeurs que je voulais essayer, c’était le bon moment.

N’ayant plus d’huile essentielle de verveine (exotique ou pas d’ailleurs il va falloir que je passe une grosse commande), j’ai utilisé un chouilla de la monstrueuse bouteille de fragrance que Zsa zsa m’avait envoyé il y a quelques temps (j’ai encore des tas de savons en perspective à faire… oh tiens ça me donne une idée… grrr !).

Je voulais un savon frais, avec une odeur pas prise de tête, pour matins difficiles. Mes matins le sont de plus en plus d’ailleurs hihi :/

Enfin, voici l’attendu, le savon « Menthe-Verveine »

Sa recette ?

50 % Huile d’olive

25 % Huile de coco

20 % Beurre de karité

5 % Huile de ricin

Soude diluée dans du thé à la menthe fraiche maison (liquide minimum)

Ajout à la trace de thé à la menthe en sachet + un peu de verveine pilée + 20 ml de lait de soja + 1 cs de miel de fleurs + fragrance verveine + 1 poil de colorant alimentaire (mangé par la soude).

Thé à la menthe en sachet sur le savon en déco.

Savons façon marseillais : Le PompomPomme et le Verveine-miel

Après un magnifique ratage sur un batch de 2 kilos (oui oui, la première fois que je tentais autant, ça m’a refroidie), j’étais assez énervée d’avoir gâché autant. Je vous laisse voir le désastre :

Figeage instantané, plus rien de possible… POUBELLE.

Bref, pour ne pas rester sur un échec aussi cuisant, j’ai attendu le lendemain pour me relancer. J’avais envie d’un savon à la compote,  j’avais fait une tarte aux pommes et ça m’a bien fait envie. Aussitôt  j’ai lancé un autre batch (toujours la même recette), mais cette fois à la verveine (feuilles pilées, infusion et fragrance verveine que Zsa Zsa m’avait gentillement envoyé) et avec une inclusion de loofah (que m’a offert SoLovelyThings) qui a foiré (je ne savais pas si je devais mettre le loofah entier ou en tranches, j’ai mis en tranches mais au découpage ça a été un carnage : savon qui s’effrite, je ne savais plus où étaient les rondelles MDR. Bref je l’ai sauvé comme j’ai pu. J’avais LA poisse savonnesque.

Recette de base pour les deux savons :

72 % huile d’olive vierge

18 % huile de coco

10 % beurre de karité

Pour le PompomPomme j’ai dissout la soude dans du lait de soja, ajouté de la compote de pommes Hero à la trace, de la fragrance Apple Jack and peel (qui sent super bon, elle a bien tenu) et le karité., un peu de colorant alimentaire bleu et jaune pour obtenir du vert mais c’est très très léger. J’ai surgraissé à 10 %.

Pour le Verveine-miel, j’ai fait infuser de la verveine dans l’eau de dissolution de la soude, ajouté de la verveine pilée, le karité ainsi qu’une grosse cuillère à café de miel et de la fragrance Verveine à la trace. Surgraissage à 10 %

Il a l’air très roots, j’aime beaucoup en fin de compte.